Méditation : une voie possible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Méditation : une voie possible ?

Message par DSophobe le Sam 26 Avr 2014, 18:45

Bonjour à tous, 

J'ai déjà eu l'occasion d'en parler un peu sur le forum ou le chat, mais je me suis dit qu'en faire un topic ne serait pas plus mal pour centraliser un peu les curieux sur le sujet et les pratiquants conquis Smile

La plus part d'entre nous semble d'accord pour dire que le mental est important dans l'apparition des DS et le dérèglement du corps (foie, flore intestinale, système immunitaire...), voire même en est la cause première, ce pourquoi je me suis intéressé à la méditation.

Tout d'abord, y'a t-il des adeptes sur le forum ? Et de quel type ?

Il existe beaucoup de formes et de dérivés de la méditation, tant laïcs que religieux, pour ma part, j'ai choisis de m'orienter vers la méditation la plus pratiquée en occident et celle faisant l'objet de nombreuses études : la méditation pleine conscience. Cette pratique vise grossièrement à vivre l'instant présent et à ressentir les sensations et pensées sans y porter de jugement, pour s'y détacher de plus en plus. Avec le temps, la pleine conscience peut se vivre n'importe où, n'importe quand, sans méditer réellement, ce qui contribue encore plus au bien-être. J'ai opté pour ce livre, dont l'auteur est un médecin reconnu : http://www.amazon.fr/M%C3%A9diter-jour-apr%C3%A8s-le%C3%A7ons-conscience/dp/2913366376

Une précision : il ne faut pas commencer la méditation dans l'unique but de faire disparaître un symptôme. Il est conseillé de ne rien en attendre. Toutes les améliorations physiques qui suivront la pratique se comprenant plutôt comme des conséquences secondaires, collatérales, lorsqu'on aura cessé de rechercher l'apaisement et la guérison.

Quelques liens qui nous intéresse directement :

- relation entre pathologies et esprit de façon générale : http://aunomdelasante.blogspot.fr/2012/08/la-maladie-psychosomatique-et-le-stress.html

- origine psychologique de 80% des problèmes de peau selon un dermatologue français (enfin un dermatologue qu'il fait bon de lire !) http://www.psychologies.com/Beaute/Image-de-soi/Relation-au-corps/Articles-et-Dossiers/La-peau-memoire-de-nos-emotions/4Blessure-interieure-stigmates-exterieurs

- étude scientifique sur la méditation (ici on parle explicitement d'effet de la méditation sur les processus d'inflammation !) : http://www.slate.fr/life/81555/meditation-sante-pleine-conscience-inflammation

- idem, étude concernant le côté anti-inflammatoire de la méditation http://www.santemagazine.fr/actualite-la-meditation-pleine-conscience-un-anti-inflammatoire-naturel-55673.html

- là encore un point sur le côté  anti-inflammatoire en fin d'article http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/la-meditation-en-pleine-conscience-aiderait-a-lutter-contre-la-solitude-05-08-2012-2114267.php

- explication des effets de la méditation sur le système parasympathique http://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Se-soigner-autrement/Interviews/Frederic-Rosenfeld-psychiatre-Mediter-c-est-bon-pour-la-sante/Comment-cela-s-explique-t-il-medicalement

- relation entre méditation et anticorps (le reste du pdf étant également intéressant) : http://books.google.fr/books?id=5IyFVWSfvtUC&pg=PA189&lpg=PA189&dq=m%C3%A9ditation+anticorps&source=bl&ots=bQG74WBAYt&sig=MRuRD6B3FKfVg74FQAXQDHTAoUA&hl=fr&sa=X&ei=EfJLU6HiEIeW0QXC1YHQBg&ved=0CD4Q6AEwAw#v=onepage&q=m%C3%A9ditation%20anticorps&f=false

- pour aller plus loin : http://www.ecole-occidentale-meditation.com/fr/accueil.html ; www.association-mindfulness.org/, http://www.umassmed.edu/cfm/index.aspx (site de l'université du Massachussetts dédié à la pleine conscience), http://www.cps-emotions.be/mindfulness/ (site de l'université de Louvain-la-Neuve en Belgique qui y est dédié également)....

Voilà, en espérant que cela en intéresse plus d'un, et que cela puisse donner des pistes à notre bien être Wink

_________________
"Les malades doivent endurer avec patience une incommodité puisqu'elle les préserve souvent de quelque plus fâcheux état,souvent funeste." M. Dominique Raymon, Docteur en médecine de la Faculté de Montpellier, Doyen de l'Agrégation de Marseille, Pensionnaire du Roi, Président Trésorier Général de France.
avatar
DSophobe
Habitué

Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 12/05/2013
Réputation : 1

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditation : une voie possible ?

Message par Juju59 le Mer 23 Juil 2014, 19:21

Bonjour !
 
J'ai déjà lu le livre de Christophe André et je passe globalement pas mal de temps à m'informer sur le bouddhisme et son monde environnant.
 
Son livre est très bien mais tout de même très "basique". Il est tout de même un professionnel reconnu et son livre à le mérite d'être particulièrement didactique.
 
Pas de pratique assidue de la méditation de mon côté, et je n'ai pas encore pris le temps de lire les articles que tu recommandes dans ton post. Je vais le faire très rapidement.
 
Toutefois, si le stress joue un rôle important dans le cadre de poussées de dermite, je suis presque convaincu aujourd'hui qu'il n'est pas nécessairement la cause principale.
 
A titre d'exemple : ma dermite a commencé à se déclarer nettement alors que j'étais en vacances en Tunisie, pas de pression, les bonnes vacances bien off. Alors que je m'étais enquillé 2 années de prépa avant et si ce n'est quelques pellicules dans les sourcils...
 
Aujourd'hui, je suis opérateur en salle des marchés et je peux te dire que tu subis une certaine pression et surtout, celle-ci est constante. Pourtant, ce stress n'est pas correlé avec des périodes de poussées importantes. Et pour éventuellement te devancer : non, je ne prend pas quelques minutes devant mon ordinateur pour fermer les yeux et méditer rapidement afin de me calmer ahah. 
 
Par contre, nombreux sont ceux, j'ai l'impression, qui sont sensibles aux "chocs émotionnels", qui sont effectivement un stress certain, mais d'une autre forme.
 
Moi-même, j'ai des poussées soudaines (à J+1) à la suite de chocs émotionnels : crise de couple par exemple (le truc bien basique mais bien efficace).
 
Du coup, la méditation peut effectivement servir pour les la maitrise des émotions. J'irai même plus loin : le bouddhisme peut énormément aider avec la doctrine du "non-soi".
 
Encore faut-il savoir le style de vie que nous choisissons. A mon humble avis, tu as effectivement moins de chance d'avoir des dermites quand tu vis dans un monastère bouddhiste. D'abord pcq il n'y a aucun stress. Ensuite pcq la nourriture est très basique. Oui, je pense aujourd'hui que le principal problème provient de la nourriture.
 
Sur ce, bonne pratique de la méditation car c'est une "discipline" vraiment intéressante et remarquable depart ses résultats. Matthieu Ricard en dresse précisément et scientifiquement les résultats dans son "Traité pour l'altruisme" et il faut bien avouer que c'est incroyable.
 
Ciao !

Juju59
Nouveau

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 21/07/2014
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditation : une voie possible ?

Message par DSophobe le Mar 29 Juil 2014, 22:09

Bonjour !

Effectivement le livre est très simple et sans prétention, on y trouve vraiment les bases pour une première approche de l'univers pas plus. Idem de mon côté, pas de pratique assidue, je suis plutôt du genre à me documenter sans passer à la pratique, du moins à la pratique sérieuse sur le long terme..!

Quant au stress, je suis d'accord. Il y a stress et stress. Chez moi le stress classique que l'on subit tous (examens, vie professionnelle, tracasserie en tout genre) peut aggraver ma DS comme pas du tout. A l'inverse, je peux avoir des périodes de calme sans ce stress classique avec une DS qui explose.

Même analyse du côté de l'alimentation. Il m'arrive d'avoir des périodes pleines d'excès (malbouffe, alcool etc.) sans que cela ne se reflète sur ma DS et parfois c'est la catastrophe et je me calme tout de suite en reprenant une bonne hygiène de vie. 

La raison est que ma DS est bien plus profonde et provient d'un de ces "chocs émotionnelles" dont vous parler. C'est psychosomatique, c'est un mal-être bien ancré, quotidien, jamais absent mais plus fort à des moments que d'autres. Et quand mes problèmes de peau explosent, ce problème psychologique se cache toujours derrière. Et ça, la méditation peut, d'après ce  qu'on peut lire, le combattre aussi bien que le stress classique.

Je pense tout de même qu'une bonne hygiène est un très gros plus pour traiter une DS, les témoignages sur ce forum en la faveur d'une alimentation qui élimine gluten, aliments acides etc. le montrent bien. Je n'irai pas jsuqu'à dire que le problème est la nourriture, ce n'est pas ca qui cause la DS, mais la DS peut nettement s'améliorer lorsque l'alimentation l'est également puisque cela est positif sur tout l'organisme et le système immunitaire. Mais dans certains cas, quand la maladie est à 100% psychosomatique (et parfois sans qu'on le sache, il arrive que cela soit bien enfouis, inconscient), ca peut s'avérer insuffisant.

Et Je me renseignerai sur le "Traité pour l'altruisme" en passant Smile

_________________
"Les malades doivent endurer avec patience une incommodité puisqu'elle les préserve souvent de quelque plus fâcheux état,souvent funeste." M. Dominique Raymon, Docteur en médecine de la Faculté de Montpellier, Doyen de l'Agrégation de Marseille, Pensionnaire du Roi, Président Trésorier Général de France.
avatar
DSophobe
Habitué

Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 12/05/2013
Réputation : 1

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditation : une voie possible ?

Message par Juju59 le Mer 30 Juil 2014, 20:00

Hey ! Smile

Ce que tu dis est très intéressant.

Tout à fait d'accord pour la bonne hygiène de vie. A ce titre, ça fait une semaine environ que je lis le livre du docteur Seignalet. J'ai d'abord lu le livre de ses filles (docteurs elles aussi) qui l'introduit. Il mentionne essentiellement les grand principes. Etant curieux et surtout accroché par ce petit livre, j'ai acheté d'emblée le pavé. Il fait environ 700 pages.

J'ai commencé par lire les 70 premières pages (la toute la première partie du bouquin est très technique et touche aux bases de la médecine) puis j'ai attaqué des parties spécifiques du bouquin parlant du stress et du psoriasis (qui ressemble fortement à nos DS, bien que ce ne soit pas la même chose).

Si sa parole n'est pas celle des évangiles, certaines choses très intéressantes sont dites. Selon lui, le rôle du stress a été exagéré dans le développement de certaines maladies dites d'élimination. Toutefois, les chocs émotionnels peuvent jouer.

Il cite l'exemple d'un camionneur qui a subit un accident tromatisant à la suite duquel un psoriasis géant se développe (90% de sa surface corporelle). Il a tout essayé : rayons X, crèmes etc...bref, la totale.

A la suite du régime, il ne restait plus que 5% de sa surface corporelle touchée par le psoriasis. Incroyable.

Dans un chapitre plus loin, le docteur dénote à l'inverse que chez les gens touchés du psoriasis, 70% sont considérés comme stressés. Et le stress joue indubitablement un rôle dans le déclenchement des petites crises. Mais il ne provoque pas la maladie.

Sa conjecture de pathogénie (développement de la maladie) est que des cellules transportent les déchets vers l'extérieur, mais par la peau. C'est très simplifié mais dans l'idée c'est ça. Pour réduire les déchets, il suffit de faire attention à ce que tu manges.

Bon lui il bannit un max de trucs. Perso j'y vais progressivement. Mais ce qu'il précise est important : si l'on ne suit le régime qu'à 90%, l'efficacité n'est pas de 90% mais peut être réduite à 50% ! Ce qui signifie qu'il faut VRAIMENT jouer le jeu pour savoir si c'est l'alimentation le problème, et ce sur une période prolongée car parfois les cellules sont bien encrassées.

Après pour le côté "psychosomatique"...il n'y accorde pas de crédit. Moi si. Effectivement nos petites névroses déclenchent la chose. 

Le docteur l'explique lui même : lors de périodes de stress, ton intestin grêle est plus perméable et donc plus sujet aux agressions de notre malbouffe moderne.

Conclusion perso de l'ouvrage : changement dans l'alimentation nécessaire MAIS couplé à une réduction du stress !

Dans tous les cas tu dois au moins supprimer tes stress quotidiens. Ce n'est pas facile. Mais il faut savoir...lâcher prise en quelque sorte, se dire que ce qui se passe n'est pas grave, que ça n'aura pas de conséquence et surtout...éviter de tout le temps penser au passé et au futur. Etre dans l'instant présent quoi, comme l'enseignent certaines formes de méditations Smile.

Et faire ton travail méditatif te permettra de mieux accepter ta dermite à mon sens, ce qui n'est pas négligeable.

Autre truc que j'applique : j'essaye d'indiquer aux gens autour de moi que j'ai ce problème. ça permet de le dédramatiser direct. Si tu expliques aux gens que tu as ce problème de peau, et qu'il est notamment lié à ce que tu manges...ils changeront leur regard sur toi quand t'as une petite poussée. Tu n'as pas besoin de dire que c'est dû au stress selon moi...car tu risques fort de te faire juger. Et ils ne sont pas obligés de le savoir.

Mon exemple (je parle beaucoup de moi, mais on ne connait personne mieux que soi-même !) est probant à ce niveau. Je suis extrêmement lisse et suis capable de ne montrer aucune émotion : ni dans la voix, ni dans mon attitude etc... C'est nécessaire dans mon boulot. Evidemment, c'est ce qu'on nomme un "masque de fonction". Ce qui fait que 90% des gens que je côtoie me prennent pour un grand calme très lisse. Toutefois, mes proches savent bien, eux, puisqu'ils me connaissent, qu'en réalité, comme tout le monde, je suis stressé. Mais tes proches ne te jugeront pas : ils t'aiment et se moquent de ta dermite. 

Mon petit frère est mort de rire quand il m'entend gueuler et gueule plus fort : "ATTENTION TA DERMITE VA REVENIR". Quand je me réveille quelques matins avec plus de squames que d'habitude et que ma copine s'approche je lui dis : "Non je suis trop moche avec cette putain de dermite". Et elle me répond systématiquement : "Regarde ce que je lui dis à ta dermite" et elle m'embrasse sans jugement sur les zones squameuses. 

Tes proches sont là pour toi, ils s'intéressent à ton problème, tu peux compter sur eux !

Bon courage Smile

PS : Matthieu Ricard au grand rex à paris mi octobre Wink

Juju59
Nouveau

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 21/07/2014
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditation : une voie possible ?

Message par DSophobe le Mer 30 Juil 2014, 20:53

Totalement d'accord avec tout ce que tu dis Smile

Pour le côté psychosomatique, je rajouterai d'ailleurs que beaucoup de personnes qui ont des problèmes des peaux à causes de "petites névroses" sont des personnes qui n'expriment pas souvent leurs sentiments, qui intériorisent beaucoup et qui réfléchissent beaucoup trop... ce qui rejoint ce que tu dis à propos des biens faits de faire connaître nos soucis de peau à notre entourage car c'est déjà un premier pas pour se sentir plus léger et moins garder les choses qui nous tracasses pour soi !

Quant à l'alimentation, beaucoup de sujets sur ce forum en parlent, tu peux notamment regarder les sujets auxquels j'ai participé sur mon profil, y'a plein d'informations utiles, notamment grace aux membres tel que matecha, triaad22, zeroudoudou et tant d'autres qui en parlent souvent (et parfois présents sur le Tchat) !

Si tu en as le courage, lis ce topic, il y a eu un débat sur le végétalisme et tout le tralala, très intéressant ! http://dermite-seborrheique.forumactif.com/t2690-hydrotherapie-du-colon-alimentation

Ps : quand ton petit frère choppera une DS, il rigolera moins :p

_________________
"Les malades doivent endurer avec patience une incommodité puisqu'elle les préserve souvent de quelque plus fâcheux état,souvent funeste." M. Dominique Raymon, Docteur en médecine de la Faculté de Montpellier, Doyen de l'Agrégation de Marseille, Pensionnaire du Roi, Président Trésorier Général de France.
avatar
DSophobe
Habitué

Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 12/05/2013
Réputation : 1

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditation : une voie possible ?

Message par likokem le Mer 30 Juil 2014, 21:23

La meditation apporte beaucoup , que si elle est bien faite , sans respiration , la méditation n'apportera que tres peut niveau mental ( juste un bien etre temporaire , et encore tout dépend ^^ )

Normalement y'a 3 etapes : respiration , relaxation , méditation ( apres dans la méditation y'a plusieurs etapes , concentration etc )

likokem
Langue pendue

Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 30/04/2014
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditation : une voie possible ?

Message par DSophobe le Jeu 31 Juil 2014, 01:31

Déjà y'a plusieurs types de méditations, donc un peu dur de généraliser. Mais globalement, la méditation laïque la plus répandue c'est la méditation pleine conscience, et c'est même plus complexe que "respiration, relaxation, méditation" puisque c'est quelque chose qui doit se pratiquer tout au long de la journée dès que l'on peut, une vraie philosophie de vie !
Et la pleine conscience ce n'est pas de la relaxation, une séance de méditation peut être désagréable, et ce n'est pas vraiment de la concentration non plus Smile

_________________
"Les malades doivent endurer avec patience une incommodité puisqu'elle les préserve souvent de quelque plus fâcheux état,souvent funeste." M. Dominique Raymon, Docteur en médecine de la Faculté de Montpellier, Doyen de l'Agrégation de Marseille, Pensionnaire du Roi, Président Trésorier Général de France.
avatar
DSophobe
Habitué

Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 12/05/2013
Réputation : 1

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditation : une voie possible ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum