Mon histoire, sans solutions

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon histoire, sans solutions

Message par John01 le Lun 07 Sep 2015, 23:01

Bonsoir, John 28 ans. Tout d abord je voulais vous dire que je suis dans une situation catastrophique. Étant quelqu'un de très anxieux et stressé à la base je n imaginais pas une seconde que cette merde pouvait se traduire comme ça sur le visage.
L élément déclencheur chez moi a été le soleil ! Et oui je dis bien le soleil! Seulement 2-3 étés au soleil sans protection ont finit par me détruire complètement ma barrière immunitaire de ma peau au visage et du coup mon stress a trouvé une belle porte d entrée.
Mon problème est très grave et je viens vers vous car je ne pense qu au suicide tellement je suis dans le mal. J ai de la dermite partout sur le visage, en plus de ça un excès de sébum au front donc micro kystes plus de la rosacee sur le nez lol et parfois des tâches rouges sur les joues lol la totale. Ce problème me bouffe 98% de ma vie, je ne pense qu à ça ! Je m absente au boulot car je n assume plus certains jours, je change de trottoirs quand trop de monde vient en face ! Le soir je fais des cauchemars non stop. C est devenu une vraie psychose. La seule chose qui m évite légèrement le suicide pour l instant est le sentiment de paraître lâché vis à vis de ma famille qui m entoure. Mais à part ça j ai essayé 3 jours du Protopic ( très efficace mais bombe à retardement, ce médicament devrait être interdit ) puis litho derme mais je n ai plus aucun effet. Ma vie est un calvaire depuis seulement 2 ans et je ne pourrais jamais tenir ne serait ce que le double. Sachant que cette maladie est psychologique, mon obsession sur cette maladie me détruit plus rapidement qu elle même. Je deviens totalement dingue et je ne sais quoi faire.. Merci de m avoir lu

John01
Nouveau

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/09/2015
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Lun 07 Sep 2015, 23:34

hello
une solution efficace et durable c'est de changer d'alimentation (passer au végétalisme high carb low fat), tu trouveras des infos sur le sujet dans ce forum    Wink      bonne chance

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par easy le Mar 08 Sep 2015, 09:57

C'est courageux de ta part John, de nous dire tout cela.
Donne toi de nouveaux objectifs, comme combattre justement ce problème.
Pour 'passer en mode combat, change toutes tes habitudes et OUI on n'est pas infaillible et c'est normal de flancher parfois, il ne faut pas s'en vouloir.
Même si cette m*rde te bouffe 2, 3 ou 5 ans de ta vie, ce n'est pas grave au vu du reste et de ce que tu en apprendras sur toi même.
Essaie de relever la tête et donne toi des objectifs à courts / moyens / longs termes.
N'hésite pas à passer tes coups de gueule.
Sois le bienvenue Wink

_________________
T'chat et problèmes de peau sur :
http://www.parlonspeau.com

easy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1601
Date d'inscription : 07/01/2010
Réputation : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlonspeau.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par espoir7501 le Mar 08 Sep 2015, 10:30

Bonjour john,
Sache que je suis également passer par là, et même actuellement je me regarde dans le mirroir de loin...

Ce que je te conseil est en etat d'urgence de mettre la crème corticoides, le temps d'avoir une belle peau, je pense que deux ou 3 jour de crème te ferai le plus grand bien. Au moins le moral reviendra au beau fixe.

Puis comme le suggére  le post ci dessus, commence un changement d 'alimentation, stop de suite les produit laitier et le gluten, et diminue  l apport de viande. 

Au debut cela ne sera pas facile, et personne ne te demande d' être parfait. mais petit à petit tu va te sentir mieux.

Le fait que tu veuille te suicide, sugère tu as un probleme aux intestin, la serotonine , ce nerf qui part des intestins au cerveau, est pas en trop bon état.


Donc ne tinquiete pas, ca va mieux aller.

espoir7501
Habitué

Nombre de messages : 241
Date d'inscription : 26/08/2014
Réputation : 6

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par Newen le Sam 12 Sep 2015, 05:29

Bonjour John, et bienvenue parmi nous, 

Merci de nous avoir confié ce que tu avais sur le coeur, d'autant que cela semblait nécessaire et a peut-être pu te soulager. 

Pour compléter ce qu'ont pu dire les autres membres, je crois qu'il faut savoir évaluer les aspects négatifs posés par la dermite séborrhéique (DS), mais aussi apprécier ses quelques "aspects positifs" : 
- Il s'agit d'une maladie purement esthétique (hormis démangeaisons dans certains cas), qu'on parvient souvent à contrôler (quoique de manière imparfaite) au bout d'un certain temps 
- Il s'agit d'une maladie difficilement prévisible et à l'évolution parfois rapide, mais qui peut réciproquement régresser très rapidement, sans laisser de séquelles physiques (à l'inverse d'autres affections dermatologiques)
- Il n'existe hélas pas de solution unique et aux résultats garantis, mais il existe de nombreux traitements et diverses façons d'en limiter les conséquences 

Pour pouvoir t'aider davantage, bien que je ne sois moi-même guère présent sur le forum ces temps-ci, il faudrait que tu nous décrive plus précisément quel est ton mode de vie, tes symptômes et ce que tu as déjà pu essayer comme solutions. Comme dit précédemment, les leviers d'action sont (très) nombreux, et tournent généralement autour de certains piliers, tels : 
- La gestion du stress et le bien-être (incluant un sommeil réparateur)
- L'alimentation
- Le climat 

De nombreuses approches peuvent dès lors être tentées, en interne (stress, sommeil, alimentation, etc.) ou en externe (produits naturels et / ou chimiques, maquillage). 

Pour conclure, je me permets d'évoquer mon histoire personnelle, qui t'aidera peut-être à envisager les choses sous un autre angle : jeune homme dans la vingtaine, ma DS est apparue voici quatre ans, à l'approche de l'été. Elle s'est par la suite développée de manière lente mais continue, en passant systématiquement un stade supérieur chaque été (rougeurs, squames, extension au cuir chevelu), sans retour au stade antérieur par la suite. Cela me faisait naturellement appréhender chaque nouvel été à venir, quoique je parvenais assez bien à la maîtriser grâce à quelques traitements testés parmi d'autres (principalement du miel appliqué sur le visage, assorti d'une alimentation saine). 

De manière pour le moins inexplicable, ma DS a régressé de manière rapide et conséquente l'été dernier (2014), alors même que j'étais soumis à un stress non négligeable et avait adopté une alimentation moins saine qu'auparavant. Elle est hélas revenue un court instant cet été (2015), avec une certaine intensité, et s'estompe de nouveau depuis quelques semaines. Autrement dit, j'ai toujours un mal fou à en saisir les mécanismes, mais suis conscient que l'évolution peut aussi être favorable. L'un des points les plus importants est selon moi d'identifier ses propres leviers d'action (notamment le sommeil me concernant, bien que celui-ci n'était pas toujours au rendez-vous l'été dernier), ses principaux facteurs de risques (Ex : stress, alimentation, vin rouge, etc.) et les traitements (notamment à court terme) qui permettent de circonscrire la maladie.

Bien à toi,

Newen


P.S : je le précise systématiquement, mais si ce n'est déjà fait : 
- Limite au maximum le contact de l'eau du robinet (surtout calcaire) sur les zones touchées par la DS
- Evite les produits contenant de la cortisone et des corticoïdes, nocifs à long terme et hélas encore trop souvent prescrits par les professionnels sans explications suffisantes données aux patients

_________________


Newen
Modérateur

Nombre de messages : 592
Date d'inscription : 23/10/2012
Réputation : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par John01 le Lun 07 Déc 2015, 19:40

Bonjour à tous je suis navré de ne pas avoir pu répondre avant ;(
Tout d'abord merci à tous pour votre soutien easy, zeroudou,espoir et newen.

@easy j essaye mais j'ai beaucoup de mal ! Je suis pas fort mentalement malheureusement ;( je compte changer de vie prochainement et aller vivre dans un couvent.

@espoir j'ai toujours fait attention à l'alimentation mais j'arrive pas à prouver l'impact de l'alimentation sur la dermite ( grosses sessions macdo----pas de dermite, alimentation équilibrée ----dermite) donc je suis un peu dubitatif .
Concernant la crème corticoïdes je peux demander laquelle à mon médecin ? Il n y a pas d effet rebond sur toi ?


@Newen merci également pour ton soutien !

Je suis quelqu'un de super stressé à la base et anxieux et depuis 6 mois ça me tracasse tellement que je dors super mal et j'ai des insomnies ;(
Concernant l'alimentation je mange correctement
Pour le climat j habite à Paris

Tu te traites avec quoi toi ??

L eau du robinet me détruit la peau je confirme mais que puis je faire ? Mettre un filtre ? Car je me rase et tout donc c est compliqué.

John01
Nouveau

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/09/2015
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par John01 le Lun 07 Déc 2015, 19:48

J en peux plus du regard des gens dans la rue, certains le regardent parfois comme si j étais une bête de cirque, parfois j ai envie de leur mettre un point dans le nez pour qu ils comprennent qu on regarde pas comme ça, c est une maladie. De plus impossible de trouver une copine dans ces circonstances. Je passe pour un alcolo avec ma tête alors que je bois 1 verre le weekend !

John01
Nouveau

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/09/2015
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par easy le Mar 08 Déc 2015, 13:06

Tu peux essayer de te raser au sabot ( pas besoin de te mouiller le visage pour te raser) et utiliser un spray d'eau thermal pour nettoyer ton visage .

_________________
T'chat et problèmes de peau sur :
http://www.parlonspeau.com

easy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1601
Date d'inscription : 07/01/2010
Réputation : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlonspeau.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par espoir7501 le Mer 09 Déc 2015, 16:05

John01 a écrit:J en peux plus du regard des gens dans la rue, certains le regardent parfois comme si j étais une bête de cirque, parfois j ai envie de leur mettre un point dans le nez pour qu ils comprennent qu on regarde pas comme ça, c est une maladie. De plus impossible de trouver une copine dans ces circonstances. Je passe pour un alcolo avec ma tête alors que je bois 1 verre le weekend !
il arrive desfois quand on est en état d'urgence la crèmre corticoide fait du bien à notre mental...

Oui il y a un effet rebond, mais bon c est quoi le mieux? stresser tous les jours à cause de ta tête, ne pas avoir de copines à cause de ça...au boulot , eviter d aller discuter .

Le choix est vite fait!!!
Tu es dans une situation d'urgence donc ne pas hesiter.enfin c cest que ej ferai
Arrêter le gluten  
le reste tu connais déja

espoir7501
Habitué

Nombre de messages : 241
Date d'inscription : 26/08/2014
Réputation : 6

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Jeu 10 Déc 2015, 15:15

Pour l'eau, la solution est pas bien compliquée : prendre une bouteille d'eau minérale.
Tu la recharge réguliérement, et basta.

Pour le reste, y aura 2 propositions sur ce forum : ce qui ne vont jurer que par l'alimentation, et les autres.

Aucun n'aura raison, aucun n'aura réellement tord non plus.

Je suis comme toi : je peux bouffer ce que je veux, ma dermite n'y sera pas sensible. Avec le temps, j'en ai conclu que ma DS n'avait pas grand rapport avec mon alimentation.

Donc a toi de checker les pistes  :

- alimentaires ( gluten, sucre etc...)
- mode de vie ( tabac, alcool, eau calcaire etc...)
- crême que tu appliques
- vérifier les différents déséquilibres de ton corps (  prise de sang,  flore intestinale etc...)
- tester les compléments alimentaire ( vit D, B6 etc...)
- tester quelques crêmes qui parfois marche, parfois marche pas ( cicalfate, sébodiane, kerium DS, créaline DS etc...)
- tester le naturel, et la tu en as pour pas mal de mois de test ( EPP, psylium blond, probiotique, miel, huile de chanvre, HE etc etc... )

Et dans le pire des pires des pires des cas, reste le protopic. C'est pas cool, mais déjà un peu plus que le suicide.

Bref, y aura forcément un truc pour toi, courage

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Ven 11 Déc 2015, 14:29

il faut préciser que Gazoo se prononce sur l'alimentation sans jamais l'avoir changée, résultzt : il mange n'importe quoi et a toujours une DS

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mar 15 Déc 2015, 11:35

Faut préciser que Zeroudoudou le nie en bloque, mais il a lui aussi, toujours sa DS. 

On a juste une technique de camouflage différente, qui sera d'une efficacité variable d'une personne à l'autre.

( bon soit dit en passant, ma DS est top depuis presqu'un an maintenant, dommage que ces antibio soient  nécessaire Sad )

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par Dnipro le Mar 15 Déc 2015, 12:13

Salut John. Je me reconnais dans tes messages mais ce que tu dois savoir c'est que cette maladie, comme la plupart des maladies, est aggravée par l'état psychologique. Il faut absolument que tu essaies d'etre moins anxieux. Evite de regarder ta peau et surtout fais du sport au moins 2 fois par semaine, un truc qui defoule pour te vider l'esprit. A la fin de ta seance tu te sentiras apaisé et tu verras du mieux sur ta peau

Ici beaucoup d'apprentis medecins vont te conseiller une alimentation hyper stricte sans aucun laitages, gluten, graisses, sucres, bref 90% de ce qu'un francais mange = interdit. Pour moi c'est n'importe quoi, tu dois juste manger sainement sans versee dans les régimes. La dermite c'est le stress et l'hygiene de vie (heures de sommeil, environnement dans lequel tu vis etc) plus que l'alimentation.

Ce que je te conseille:
- pas d'eau du robinet sur le visage (dur quand on se lave les cheveux) eau froide sous la douche
- ne te touche jamais le visage (tres dur)
- pas de cremes-shampoings chimiques, mets le minimum en contact avec ta peau
- sport
- 1.5 litre d'eau de source par jour
- fruits et legumes chaque jour
- et surtout essayer de vivre... plus tu vas te renfermer plus ta ds va augmenter donc essaye de sortir chaque jour, vois des amis etc

Dnipro
Bavard

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 18/12/2014
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mar 15 Déc 2015, 12:53

encore une fois, je ramènerais ma fraise en disant que les crèmes ne sont pas plus une solution que l'alimentation, ou encore le fait de ne rien mettre.

Le truc le plus judicieux selon moi, est de t'indiquer quelles pistes sont envisageables, et comment ( alimentation, présentation d'un menu type, quelles crêmes etc....) et c'est a toi de tester.
Peut être que le fait de ne rien mettre apportera un apaisement à ta peau, ou peut être qu'au contraire, ca va la faire flamber.

Aucune solution ne peut être appliqué d'une personne a l'autre, a part peut être l'alimentation, qui logiquement, devrait apporter un effet bénéfique a n'importe qui, avec ou sans DS.

Moi par exemple, je sais qu'avant ce problème d'antibio, ma peau se portait très bien, mais je mettais quand même régulièrement Créaline DS. Chez d'autre, cette crême ne fait absolument rien.

C'est comme cicalfate également, chez moi ca ne fait absolument rien, chez d'autre c'est juste génial.

Et je continuerais en disant que chez moi, ingurgiter 2L d'eau ne change rien non plus ( j'ai déjà fait des cures, 1,5l par jour )

Bref, faut expérimenter, mais en y allant prudemment, et produit après produiit ( ou cure après cure, peut importe )

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 10:33

non Gazoo je n'ai presque plus de DS et ça va sans cesse en diminuant, quelqu'un qui me crois ne verrait rien, j'ai encore parfois un squame qui traîne mais je passe le doigt dessus et je n'ai plus rien, ou je peux me passer la tête une heure sous une douche froide ou chaude sans aucun retour de DS

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 11:17

Avant mon histoire d'antibiotique, pour des raisons complétement hors-DS, je n'avais quasiment plus rien, personne ne pouvait deviner que j'avais une DS ( tout au plus, une peau sensible ).

J'ai toujours pu passer mon visage a l'eau, et j'allais à la piscine chaque semaine.

Et pourtant, dès que j'arrête l'opération camouflage, ca reprend de plus belle.

Toi, tu a décidé de supprimer 99% des produits de la planéte,reprends une alimentation "normale", et ça reviendra sans plus attendre.

Ah, et par normal, si tu veux, on peut même prendre Seignalet ( toi même tu disais que ce n'était pas suffisant )

T'as une jambe en moins, et tu t'équipes d'une béquilles qui te permet de remarcher normalement, c'est pas pour ça que ta jambe a repoussé.

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 12:38

ton discours montre que tu ne comprends pas le fonctionnement du corps humain ou bien ce qu'est une maladie, nous ne sommes pas faits pour consommer des produits animaux ni du gras pur sous forme d'huile, si on consomme ce qui ne nous est pas adapté nous avons tous les problèmes de santé possible, si on arrête le corps revient à sa condition optimale...

ton problème est de considérer que les produits animaux font partie de l'alimentation humaine normale, c'est faux, autant du fait de notre physiologie qui ne fait pas de nous des carnivores que des maladies que crée la consommation de ces produits, tous les médecins que je cite le prouvent avec des études scientifiques à l'appui

je ne me prive pas de 99% des aliments, ou bien 99% de ton alimentation est faite de produits animaux ? attends-toi à de graves problèmes de santé alors   :/

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 13:03

Nous ne sommes pas fait pour plein de choses, mais on est relativement bien fait pour s'adapter, au fil des jours, des années, des siècles, et bien plus encore.

Je n'inclus rien de prédéfinit dans " l'alimentation normale" j'entends par là, ce que peut manger et encaisser sans soucis 95% de la population.
D'autant plus que j'ai bien précisé, spécialement pour toi : " même en prenant le régime Seignalet"

Si même le régime Seignalet n'est pas suffisant, crois moi, tu/on a réellement un autre soucis que la bouffe.

Si vraiment c'était un problème "uniquement" d'alimentation, alors a l'arrêt des aliments incriminés, la ds devrait entièrement partir.
Or :
- certains ont une DS malgré une alimentation très saine ( et encore une fois, ne me dit pas que c'est la sauce au beurre qu'il a avalé y a 13 ans, qui a causé la DS, car "on est pas fait pour consommer du beurre " )

Ton raisonnement, c'est comme si tu me disais : ce mec a le SIDA, s'il reste 24/24 chez lui dans sa bulle, il n'aura aucune maladie dû a un SI inexistant, et donc il est guérit, puisque tout va bien.
Bah non, il est pas guérit. Il a peu être aucun symptome du fait de son conditionnement bien particulier, mais si il ressort, il va choper la moindre maladie ( qui pourra lui être fatale ).
A moins que nous ne soyons pas fait pour respirer le même air que les autres ?.....

Mieux encore, il pourrait, en plus de n'avoir aucune maladie, manger très sainement : son état s'améliorerait, il se croirait redevenu "normal". L'est-il pour autant ? 



- Ta DS ne disparaît pas. Elle bénéficie d'un camouflage de bon niveau ( au prix d'efforts drastiques, peut être pas pour toi, mais pour beaucoup ), mais ne guérit pas.



Pour ta dernière remarque, tu sais très bien de quoi je veux parler.

Bref, encore une fois, je pense que tu te méprends, et que tu m'attribues une croisade contre la bonne alimentation, que je ne mène pas, et que je ne désire pas mener.

Comme tu peux le voir, je suis aussi réticent sur les autres affirmations catégorique ( voir topic TCC ). Y a rien contre toi particulièrement.

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par easy le Mer 16 Déc 2015, 13:10

Je comprends tout à fait vos 'positions' et il y a du vrai dans les 2 car chacun d'entre nous ici recherche un 'équilibre'. Et cet équilibre c'est juste le fait de pas avoir la tronche rouge (pour ce qui est de NOTRE problème à l'instant T). Il est STUPIDE de dire que de se priver de quelque chose c'est comme utiliser une béquille toute sa vie, le corps évolue, s'adapte ... ce n'est pas parceque certains peuvent manger des morceaux de verres sans trop de soucis par la suite que tu as un problème si tu ne fais pas pareil. Notre passé nous sensibilise à certaines choses (éléments externes / internes) et il faut trouver le(s) meilleur(s) moyen(s) de vivre avec et de diminuer ces sensibilités sur le long terme.
Ne vous enfermez pas dans vos discours.

_________________
T'chat et problèmes de peau sur :
http://www.parlonspeau.com

easy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1601
Date d'inscription : 07/01/2010
Réputation : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlonspeau.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 13:20

j'ai parlé d'une "majorité de la population", pas d'un gars isolé, qui fait un exploit dans son coin.


Je le répète pour la 600 eme fois, je ne suis absolument pas contre cette alimentation, je serais pas en couple, je l'aurais même sans doute adopté.

Ce qui m'ennuie, c'est que maintenant, le moindre petit nouveau qui débarque, on lui dit de brouter de l'herbe. 
( et accessoirement, j'ai la ferme impression que cette alimentation rend de moins en moins tolérant au moindre écart )

Et si, très clairement, l'alimentation c'est exactement une béquille, ( au même titre que les crêmes, les complètements etc...) qui te permet de recouvrer quelques facultés perdues, mais sans guérir le mal à la source. ( bien que, nous sommes d'accord, il n'existe aucune façon de guérir un membre perdu )

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par easy le Mer 16 Déc 2015, 13:25

... sans vouloir avoir le dernier mot (d'ailleurs je t invite à te connecter au t'chat), l'alimentation est abordée souvent sur le forum car elle peut être source de beaucoup de maux et par la même résoudre ces derniers.
L'état dépressif, l’anxiété ... peuvent provenir d'une alimentation trop riche en ceci ou cela par exemple.
Et oui je suis tout à fait contre ne donner que cette voix ci comme étant LA voix de guérison, il s'agit bien d'un tout.

_________________
T'chat et problèmes de peau sur :
http://www.parlonspeau.com

easy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1601
Date d'inscription : 07/01/2010
Réputation : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlonspeau.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 13:33

Faudrait surtout être honnête avec les gens, et leur dire qu'on en guérit rarement ( j'suis même pas sur qu'on ait eu au moins 5 guérison "effective" sur le forum ), quelque soit le chemin emprunté.

Bien entendu, et heureusement, on a un tas de solutions pour la camoufler ( dont l'alimentation ), mais leur faire croire une guérison, c'est cruel.

Et surtout, l'alimentation est un conseil parfois disproportionné. Dernière preuve en date, le post de la personne qui a posté 2 photos ( me souviens plus du nom )
Si on ne lisait que le message, on lui aurait tous dit de changer drastiquement son alimentation.
Or, vous avez bien vu qu'il n'avait 3 fois rien, et qu'il était inutile de se plier a un tel régime.

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 13:34

"Si le régime Seignalet n'est pas suffisant" : bah non il n'est pas suffisant puisqu'il reste riche en gras et produits animaux

encore une fois écoute les exposés de Michael Greger et John McDougall, ce sont des MÉDECINS qui s'appuient sur des articles SCIENTIFIQUES publiés dans des revues SCIENTIFIQUES en peer review et qui GUÉRISSENT des maladies GRAVES... pour l'instant tu ne fais qu'élaborer des modèles qui te sont complètement personnels basés sur des conceptions médicales obsolètes

et je ne parle pas des maladies infectieuses du type sida mais des maladies chroniques, quoique même les maladies infectieuses prospèrent bien plus facilement sur un organisme fatigué, c'est connu, le sida étant un des cas extrêmes où les changements d'hygiène de vie ne peuvent pas grand chose malheureusement...

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 13:37

mais qu'est-ce que tu racontes, moi non plus avant d'avoir de la DS je mangeais n'importe quoi... ça ne veut pas dire qu'une pathologie ne me serait pas tombée dessus à force

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par easy le Mer 16 Déc 2015, 13:39

On ne guérit jamais d'un risque d'obésité ...
On ne guérit jamais d'un risque d'allergie ...
On ne guérit jamais d'un risque de stress ...
Depuis des années je le dis et je le répète il faut considérer la DS comme un 'état' pas comme une maladie !
Une fois que le corps a trouvé un moyen de s'exprimer, il y aura toujours un risque qu'il revienne à ce processus, ce n'est pas plus compliqué que ça.
Si notre corps se comporte comme cela c'est bien pour nous protéger de maux encore plus dangereux.

On ne guérit jamais  d'un état mais on peut modeler celui-ci Wink

_________________
T'chat et problèmes de peau sur :
http://www.parlonspeau.com

easy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1601
Date d'inscription : 07/01/2010
Réputation : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlonspeau.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum