Mon histoire, sans solutions

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon histoire, sans solutions

Message par John01 le Lun 07 Sep 2015, 23:01

Rappel du premier message :

Bonsoir, John 28 ans. Tout d abord je voulais vous dire que je suis dans une situation catastrophique. Étant quelqu'un de très anxieux et stressé à la base je n imaginais pas une seconde que cette merde pouvait se traduire comme ça sur le visage.
L élément déclencheur chez moi a été le soleil ! Et oui je dis bien le soleil! Seulement 2-3 étés au soleil sans protection ont finit par me détruire complètement ma barrière immunitaire de ma peau au visage et du coup mon stress a trouvé une belle porte d entrée.
Mon problème est très grave et je viens vers vous car je ne pense qu au suicide tellement je suis dans le mal. J ai de la dermite partout sur le visage, en plus de ça un excès de sébum au front donc micro kystes plus de la rosacee sur le nez lol et parfois des tâches rouges sur les joues lol la totale. Ce problème me bouffe 98% de ma vie, je ne pense qu à ça ! Je m absente au boulot car je n assume plus certains jours, je change de trottoirs quand trop de monde vient en face ! Le soir je fais des cauchemars non stop. C est devenu une vraie psychose. La seule chose qui m évite légèrement le suicide pour l instant est le sentiment de paraître lâché vis à vis de ma famille qui m entoure. Mais à part ça j ai essayé 3 jours du Protopic ( très efficace mais bombe à retardement, ce médicament devrait être interdit ) puis litho derme mais je n ai plus aucun effet. Ma vie est un calvaire depuis seulement 2 ans et je ne pourrais jamais tenir ne serait ce que le double. Sachant que cette maladie est psychologique, mon obsession sur cette maladie me détruit plus rapidement qu elle même. Je deviens totalement dingue et je ne sais quoi faire.. Merci de m avoir lu

John01
Nouveau

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/09/2015
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Mon histoire, sans solutions

Message par easy le Mer 16 Déc 2015, 13:39

On ne guérit jamais d'un risque d'obésité ...
On ne guérit jamais d'un risque d'allergie ...
On ne guérit jamais d'un risque de stress ...
Depuis des années je le dis et je le répète il faut considérer la DS comme un 'état' pas comme une maladie !
Une fois que le corps a trouvé un moyen de s'exprimer, il y aura toujours un risque qu'il revienne à ce processus, ce n'est pas plus compliqué que ça.
Si notre corps se comporte comme cela c'est bien pour nous protéger de maux encore plus dangereux.

On ne guérit jamais  d'un état mais on peut modeler celui-ci Wink

easy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1603
Date d'inscription : 07/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlonspeau.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 13:48

Ce sont aussi des médecins et des scientifiques, qui a une époque, ont jurés devant un tribunal que le tabac n'était pas nocif. ( et c'est aussi un médecin qui prône toutes ses conneries sur l'osthéoporose. J'ai oublié son nom d'ailleurs )

Je peux sans doute te trouver des médecins qui auront un avis de tes médecins.

Mes modèles sont sans doute obsolètes, mais jusqu’à présent, on guérit pas les cancer avec une alimentation saine. Ou alors, t'es dans la confidence, et pas le reste du monde. ( et vraiment non, ne me sors pas des témoignages youtube, ca n'a aucune valeur )

@Easy : encore une fois, non. On sait que le corps a une réaction "anormal"( mais logique) par rapport a un champignon et au sebum, mais on ne sait pas ce qui est a l'origine d'un tel comportement.

Après je veux bien vos sources, y a pas de soucis, j'suis ouvert.

Par contre je suis assez d'accord avec ta conclusion, nous sommes dans un état qui ne connait pas de guérison actuellement, on ne peut que se contenter de  le modeler, afin de le réduire au silence le plus longtemps possible.

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 13:51

et si on peut sortir du cancer par une bonne alimentation, ne t'en déplaise, ça ne veut pas dire qu'on en sort forcément, mais le succès de la chimio non plus n'est pas automatique

ta conception de l'alimentation me fait penser à celle des médecins pour le tabac dont tu parles, dans quelques années tu verras bien qui a raison et qui a tort, en attendant tu continues de te rendre malade sous prétexte que la majorité ne partage pas mes opinions et que c'est donc que j'ai tort, je pense que tu n'as pas eu assez affaire avec le milieu médical pour ignorer à ce point leur niveau d'incompétence

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par easy le Mer 16 Déc 2015, 13:57

@Easy : encore une fois, non.
Non quoi ? ^^

_________________
T'chat et problèmes de peau sur :
http://www.parlonspeau.com

easy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1603
Date d'inscription : 07/01/2010
Réputation : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlonspeau.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 14:21

zeroudoudou a écrit:et si on peut sortir du cancer par une bonne alimentation, ne t'en déplaise, ça ne veut pas dire qu'on en sort forcément, mais le succès de la chimio non plus n'est pas automatique

ta conception de l'alimentation me fait penser à celle des médecins pour le tabac dont tu parles, dans quelques années tu verras bien qui a raison et qui a tort, en attendant tu continues de te rendre malade sous prétexte que la majorité ne partage pas mes opinions et que c'est donc que j'ai tort, je pense que tu n'as pas eu assez affaire avec le milieu médical pour ignorer à ce point leur niveau d'incompétence

Pour le cancer, j'abandonne, ma foi, tu n'a pas plus de preuve que je n'en ai pour affirmer l'inverse ( quoi que, le taux de décés joue plutôt en ma faveur )

Pour les médecins, tu fais fausse route : la différence avec le tabac, c'est que personne n'a jamais dit : une alimentation saine est dangereuse.

Tu dois quand même être bien placé pour savoir que "bonne alimentation = bonne santé", c'est un secret de polichinelle, tout le monde le sait, depuis bien longtemps.
Personne ne l'a jamais réfuté, et personne ne le réfutera jamais.

Mais une bonne santé et une bonne alimentation, ne signifie pas immunité a vie, et encore moins une guérison dès qu'il y a un pépin.

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 14:50

cancer : 

http://www.huffingtonpost.com/kathy-freston/vegan-diet-cancer_b_2250052.html
http://thekindlife.com/blog/2013/06/dr-neal-barnard-pcrm-preventing-cancer-with-a-vegan-plant-based-diet/
http://www.forbes.com/sites/alicegwalton/2014/03/04/the-protein-puzzle-meat-and-dairy-may-significantly-increase-cancer-risk/
http://www.sciencedaily.com/releases/2014/03/140304125639.htm
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0308814608006419
http://growyourownhealth.com/wp-content/uploads/2013/04/anticancer.pdf
http://cebp.aacrjournals.org/content/22/2/286.long
http://ajcn.nutrition.org/content/early/2014/11/18/ajcn.113.067157
http://share.kaiserpermanente.org/article/high-fat-dairy-products-linked-to-poorer-breast-cancer-survival/
http://www.nature.com/bjc/journal/v106/n3/full/bjc2011585a.html
http://ajcn.nutrition.org/content/85/6/1667.full
http://www.mdpi.com/2072-6643/6/1/163
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22240790
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24615266
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16965238
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23169929
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16094059
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11519764
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21907754
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12865454
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3018342
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18382426
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12433724
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18789600
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20046583
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12918073
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/6933241
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23836264
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3048091/
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19653110
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10952096
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16772456
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19555818
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9589426
http://www.degruyter.com/view/j/prolas.2013.67.issue-4-5/prolas-2013-0053/prolas-2013-0053.xml
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17182822
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12918073
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11857417
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10453437
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2121650/
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10687887
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3565018/
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15562834
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14585259
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22342103
http://ajcn.nutrition.org/content/85/6/1667.full
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23011480
http://www.researchgate.net/publication/221839673_A_review_of_methionine_dependency_and_the_role_of_methionine_restriction_in_cancer_growth_control_and_life-span_extension
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11566656
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15203374
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17704029
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22190107
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12710911
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22043817
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15531686
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12433724

parmi ces études tu en trouveras qui t'expliqueront pourquoi les produits animaux causent le cancer et comment il régresse avec une alimentation adéquate, tu n'en trouveras pas pour te donner un taux de réussite parce que personne n'a encore osé mener un protocole pareil, et ça se comprend

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 15:06

Je vais le redire encore une fois hein....

je/on/ils, tout le monde, et personne, n'a dit que la bonne alimentation n'était pas essentielle.
Je sais plus comment le dire autrement, vraiment.

Ca rejoins complètement  ce que je te disais : la bonne alimentation améliore l'état général, le SI inclut, qui se bat mieux contre le cancer.
Je suis sur que tu peux retrouver la même conclusion, et tout un tas d'études similaire sur la mucoviscidose, le sida, la SLA, etc etc...

Jusque la, y a pas grande nouveauté.

Moi.... je parle du stade d'après, la guérison.

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 15:47

tu ne comprends pas, comme l'alimentation est incriminée dans toutes ces maladies, une fois que tu modifies ton alimentation, c'est à dire une fois que tu modifies les conditions, la maladie régresse ou disparaît, c'est vrai pour le diabète de type 2, les maladies cardio-vasculaires, l'arthrite, l'ostéoporose, le cancer parfois même si ça heurte ta logique, etc...

le Dr Kim A. Williams, président de l'American College of Cardiology le dit, le régime végétalien faible en gras est le meilleur pour prévenir ET guérir les maladies cardio-vasculaires, tu penses qu'il n'y connaît rien ?

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 15:57

Tu le vois bien, la preuve que non, tu as toujours une DS. Et d'ailleurs, y en a qui ont des DS avec une alimentation très stricte.
Régresser, c'est extrêmement différent de guérir hein....

Si il y a un amalgame la dessus, pas étonnant qu'on ne se comprenne pas....

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 16:59

donc quelqu'un qui n'a plus de diabète (ou qui débouche ses artères) à la suite d'un régime végétalien a toujours le diabète (ou une maladie cardio-vasculaire) ?

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 17:07

Ca dépend.

Va voir un doc, fait des analyses, si ta peau ne surréagit plus du tout au a notre amis commun Malassezia, alors tu es guérit.

Si t'avale un bout de pain et que ca repart direct, c'est que tu n'est pas guérit. Même sans être dermato, je suis certain que ton mécanisme de régulation sebbum / gestion du Malassezia, est toujours défaillant.

Mais a priori, tout laisse à penser que ce qui se passera, est le second scénario.

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 17:22

donc quelqu'un qui n'a plus de diabète (ou qui débouche ses artères) à la suite d'un régime végétalien a toujours le diabète (ou une maladie cardio-vasculaire) ?

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 17:50

Je connais mal le diabète, donc c'est pas évident de discuter d'une maladie dont je ne connais quasiment rien.

Quoi qu'il arrive, si ca se rebouche au moindre grain de sucre absorbé, alors non, il est pas guéri, son absorption anormale de sucre est toujours défaillante.

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 17:51

CQFD, la DS est donc semblable à n'importe quelle maladie chronique
(si les conditions sont propices elle apparaît, si elles ne le sont pas elle disparaît)

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Mer 16 Déc 2015, 17:58

On est vraiment pas d'accord sur le terme guerir, on arrivera probablement jamais a s'entendre là dessus...

(Soit dit en passant, une maladie chronique, c'est chronique parce qu'on arrive pas a la guérir..... sinon elle serait pas chronique )

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Mer 16 Déc 2015, 18:01

oui donc si on prend guérir dans le sens où tu l'utilises (à savoir pas de récidive quelles que soient les conditions) alors on est tous malades

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par Dnipro le Mer 16 Déc 2015, 18:35

La DS ne guérit pas, elle se soigne (phases de rémission). Ma dermato elle meme me l'a avoué. Tout ce qu'on peut faire c'est limiter au maximum les conditions propices au risque de developpement de la "maladie"

Dnipro
Bavard

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 18/12/2014
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par easy le Jeu 17 Déc 2015, 08:53

Et pour compléter la logique de gazoo : nous sommes tous malades de tous les maux puisqu'en se mettant dans de mauvaises conditions on risque la maladie ...

_________________
T'chat et problèmes de peau sur :
http://www.parlonspeau.com

easy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1603
Date d'inscription : 07/01/2010
Réputation : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlonspeau.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Jeu 17 Déc 2015, 09:28

Je n'ai jamais dis le contraire d'ailleurs.

Sauf que tu le dis toi même : dans de mauvaises conditions, or la DS, peut se chopper, même sans mauvaise condition.
Je le redis, mais on a pas tous passé notre enfance dans un Macdo, j'vous le jure :/

D'ailleurs c'est marrant, je cherchais des info sur la crême Sebclair pour répondre a un topic du forum, et c'est amusant de voir qu'il y a 6-7 / 10 ans, les mecs croyaient dur comme fer en leur théorie : 
" la DS est déclenché par la fatigue, c'est prouvé scientifiquement, cherche pas, repose toi, ca ira mieux ( comme l'alimentation au passage ), mais ca ne guérit pas "

ou alors encore : " t'es stressé, et on est désormais sur que le stress est la cause de la DS ! "

Bref, j'suis remonté jusqu’à 2004 ( sans chercher de rapport avec l'alimentation hein, toujours pour sebclair ), et les discours ne changent pas, y a que le mot tendance qui change ( fatigue, stress, alimentation etc... ohh mais....la DS ne serait elle pas plurifactorielle ? Surprised )

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Jeu 17 Déc 2015, 09:51

non la DS ne peut pas se choper sans mauvaise condition, pour dire ce que tu dis tu prends pour exemple des témoignages de gens comme toi qui n'ont pas réellement changé les conditions, si un cardiologue dit à son patient d'arrêter les graisses et les produits animaux mais que le patient ne change qu'à moitié et se paye une nouvelle crise cardiaque ce n'est pas le cardiologue qui a dit n'importe quoi mais le patient qui a refusé de changer effectivement les conditions qui l'auraient amené à la guérison

tout ce que je lis de gens comme toi c'est que tu prétends avoir une alimentation irréprochable à partir du moment où tu ne manges de la viande qu'une fois par jour et un peu plus de fruits et légumes, ou que tu as essayé 2 jours et ça n'a rien donné, ce n'est pas honnête, ne t'attends pas à avoir des résultats dans ces conditions-là

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Jeu 17 Déc 2015, 10:19

Y en a qui n'ont rien eu a changer, puisque depuis tout petit ils mangent sainement.
Sauf si on accepte l'idée qu'il y a un dysfonctionnement a la base, et que les 3 steack et les 2 pépito qu'elle a pu manger dans sa vie, ont été déclencheurs.

ton dernier paragraphe me laisse a penser que je n'arriverais jamais a me faire comprendre...
Je t'ai dis prêt de 40 fois sur ce topic, que je savais ( et tout le monde le sait hein...) qu'une bonne alimentation donne des résultats intéressants. Je ne m'attends a rien, puisque je sais que ca donne de bon résultat.

Mais encore une fois, une régression, une mise en veille, un endormissement, ou choisit le terme tu veux, d'une maladie, est bien différent d'une guérison.

Bon ma foi, on tournait en rond y a 6 mois, on tourne toujours en rond, on va pas polluer son topic plus longtemps.
Si tu te penses guérit et que tu vas bien, j'ai envie de dire que c'est le principal.

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Jeu 17 Déc 2015, 10:25

ok il n'y a pas de guérison de DS tout comme il n'y a pas de guérison de diabètes, maladies cardio-vasculaires, cancers, arthrites, ostéoporoses, scléroses en plaque, etc, etc, car pour la DS comme pour toutes ces maladies si les conditions défavorables reviennent eh bien les symptômes reviennent

je peux aussi le répéter des centaines de fois...

et non, je n'ai vu aucun témoignage de personne ayant une bonne diète alimentaire et qui ait pourtant une DS

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par easy le Jeu 17 Déc 2015, 10:28

Vos confrontations font avancer le débat et c'est tout ce qui compte : ne pas être enfermé absolument dans ses pensées.
Si vous 'débattez' c'est que vous faites preuve d'intelligence.
Et oui, cette DS est multifactorielle car elle est un ETAT.
Reprenons l'exemple de 2 personnes étant en surpoids : une d'entre elle ne jurera que par le sport : pour preuve elle a perdu 10kg en 1 mois sans changer d'autre de ses habitudes, l'autre personne lui affirmera que le sport ne changera jamais rien à son problème car dès qu'elle arrêtera elle reprendra du poids et qu'il vaut mieux tabler sur une diminution du nombre de calories ...
Vous l'aurez compris par cet exemple plus 'simple', il ne faut pas considérer la DS comme une maladie, les discours tourneront continuellement en rond comme pour nos 2 personnes en surpoids !

_________________
T'chat et problèmes de peau sur :
http://www.parlonspeau.com

easy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1603
Date d'inscription : 07/01/2010
Réputation : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlonspeau.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par matecha le Jeu 17 Déc 2015, 10:37

le problème c'est que nous n'avons pas la même définition du manger sain

il faut savoir que certains végétariens sont très acides car ils ce blindent de céréales...

et puis manger du riz ou légumineuse midi et soir n'est pas non plus très sain...

l'importance c'est l'équilibre acido-basique pour moi dans un régime Sain

matecha
Langue pendue

Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 06/08/2013
Réputation : 2

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par gazooo le Jeu 17 Déc 2015, 10:45

bah disons que le surpoids, c'est rarement un dysfonctionnement spontané et chronique.
Si tu veux garder l'exemple du surpoids, je vais exagérer a l'extrême, pour que ce soit le plus clair possible :

- Supposons que le corps fasse mal son boulot, brûle mal/pas les graisses, et que tu deviennes obèse.

Si tu mange rien, ouai, tu vas résorber le problème ( et la, toute nourriture serait "mauvaise" ). Tu peux te considérer guérit si tu veux, mais y a un détail qui fâche...

tu vas vouloir manger un aliment, et paf, tu vas reprendre du poid.

Et pour cause, le dysfonctionnement existe toujours, il n'a pas été guérit, et ne le sera sans doute jamais.

M'enfin, le principal c'est que tout le monde s'y retrouve...

gazooo
Ancien

Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 23/07/2014
Réputation : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par zeroudoudou le Jeu 17 Déc 2015, 10:51

Matecha : c'est vrai il ne faut pas abuser des féculents, ceci dit c'est beaucoup moins acide que les produits animaux car :

- il y a beaucoup moins de protéines pour le même poids
- il y a beaucoup moins de methionine et de cystine, qui sont les acides aminés les plus acides (car chargés en soufre)

(de plus tu as très peu de gras dans les féculents)

Bref même un régime végétalien élevé en féculents expose beaucoup moins aux maladies, cf l'étude de Colin Campbell, si en Chine le diabète est passé de 1% à 12% de la population entre 1980 et aujourd'hui ce n'est pas parce que les Chinois mangent plus de riz (ils en mangent moins) mais parce qu'ils mangent beaucoup plus de produits animaux

_________________


zeroudoudou
Ancien

Nombre de messages : 1757
Date d'inscription : 05/02/2005
Réputation : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire, sans solutions

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 01:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum